Budapesten élek*

Oui, elles arrivent, elles arrivent, ces photos de Budapest!

Bon, je n’ai pas tout pris en photo, mon appareil photo n’est pas encore le prolongement de mon bras. Et je n’ai pas encore tout vu de Budapest, je ne me presse pas, j’ai un mois pour ça. Mais quand même, voici un petit aperçu de mes premiers jours de visite !

La vue depuis la citadelle, qui est à environ 10 minutes de chez moi. A gauche, Buda et son château ; à droite, Pest, où on devine le Parlement. Au milieu, bien sûr le Danube, et le pont de chaînes au premier plan.

Cascade du mont Gellért, en bas de la citadelle.

La basilique Szent István. Voici donc, d’après mon fidèle guide du Routard pourquoi l’expression « quand des poules auront des dents » devient en hongrois « quand la basilique sera finie ». Szent Isván a été le premier roi de Hongrie, couronné le 20 août 1000. Grâce à lui, d’une part les écoliers hongrois ne souffrent pas avec des dates d’histoire compliquées à retenir ; et d’autre part je n’aurai pas cours vendredi 20, puisque c’est férié. Héhé.

Le château de Buda, à la tombée de la nuit. Vue depuis le pont des chaînes.

Le Danube, vu du pont des chaînes. Pest à gauche, Buda et le mont Gellért (où j’habite) à droite.

Question bonus : Mangeriez vous un poisson pêché dans le Danube ?

Ce fameux pont des chaînes (Lanchíd), vu depuis le château.

Un bout de l’église Szent Matyas.

Le parlement, vu de cette fameuse église. S’il est si grand pour un si petit pays, c’est qu’il a été construit pour un pays de la taille de la Grande Hongrie (3 fois la Hongrie actuelle). On remarque d’ailleurs que le traité de Trianon (qui a dépecé la Hongrie et qui lui a donné ses frontières actuelles) est dans toutes les têtes, encore aujourd’hui.

Les jets d’eau, c’est universel.

Voilà, j’espère avoir assouvi une partie de votre curiosité. Je garde d’autres photos pour plus tard ! Budapest est une ville, vous l’aurez remarqué, où l’on sent le poids de l’histoire. Ici, chaque bâtiment ou monument fait référence soit aux autrichiens, soit aux soviétiques, soit à la fierté hongroise. Ca en fait un endroit impressionnant, où l’on se sent définitivement au cœur de l’Europe.

Samedi, je m’en vais faire un tour à Szentendre, à une poignée de kilomètres au nord de Budapest (google maps est votre ami), je ne manquerai pas de vous faire partager cette sortie.

* Je vis à Budapest.

Publicités
    • Noé
    • 5 août 2010

    « Dépecé la Hondrie, dépecé la Hongrie », faut le dire vite, le Traité de Trianon a juste rendu aux autres ce qui leur appartenait … Tu pensais quand même pas que les Hongrois allaient garder éternellement la Transylvanie, non ?! Bon crapahutage Gnissou !

  1. De longs débats historiques s’annoncent au 14 avenue Leclerc en Septembre 2011… =)

    • Lynoune
    • 5 août 2010

    Je vais ptete venir finalement … Haha 🙂 J’espere que tout se passe bien. Des bisous vicouvic 🙂

    • tim
    • 5 août 2010

    c’est super joli 🙂

    • colinenfrance…
    • 6 août 2010

    Wow c’est super beau! [Mode nostalgie on] Et ça me rappelle les premiers jours à Tartu, tu découvres tout, les gens, l’histoire, les monuments… [Mode nostalgie off]

    Bon, je viendrai voir ça en tous cas (avec Pécs, tu me feras un petit package)!

    Profites!

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :