Cri du cœur

J’avais déjà projeté les articles à venir de ce blog, essayant de trouver des idées, voir des bonnes idées. Mais comme on entend à la télé, « en raisons des évènements récents, notre grille de programmes est bouleversée ».

Car oui, me sentant profondément européen, et un tant soit peu humaniste, je me dois de réagir aux dernières frasques de notre cher président de la République et de son gouvernement (oui, le Premier Ministre ayant disparu il y a de ça quelques années, mais ceci est une autre histoire).

Je me permets donc de poser quelques questions :

  • Comment peut-on, en 2010, dans ce que je croyais être l’une des plus solides démocraties d’Europe, stigmatiser une partie de la population, à des fins résolument électoralistes?
  • Comment peut-on faire circuler officiellement et librement les clichés les plus infondés?
  • Comment peut-on, dans les milieux de l' »élite républicaine » confondre sans aucun ménagement « gens du voyage », « Rroms », « Tziganes », « roumains » et « délinquants »?
  • Comment, dans un Etat de droit, peut-on être si méprisant envers un minorité européenne installée (et persécutée) depuis de si nombreuses années?
  • Comment peut-on, dans un pays membre de l’Union Européenne (ou de la CEE précédemment) depuis 1958 bafouer librement l’un des pilliers fondamentaux du droit européen?
  • Comment un ministre (Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat aux affaires européennes) peut-il déclarer « la France n’a pas de leçons à recevoir de Bruxelles »? La France aurait-elle oublié son adhésion à l’Union?

Alors, pour moi, citoyen européen et depuis toujours très intéressé par l’histoire, comment ne pas trouver que cette politique a une odeur nauséabonde, rappelant quelques heures sombres de notre histoire?

Ce thème a peut-être pour moi une résonance particulière. Je vis depuis presque deux mois maintenant dans un autre pays. Par mes rencontres, oui, je représente la France. Comment ne pas alors réagir après avoir dû expliquer une petite dizaine de fois, avec une mine résolument désolée, ce qui se passait en France actuellement. Je peux vous le dire aujourd’hui, la France a une sale image à l’étranger. Et lorsque j’entends des paroles sympathiques pour le président français, c’est pour saluer son action contre ces sales voleurs qui pillent l’Europe (car oui, c’est une opinion rependue en Hongrie et en Europe, mais là encore, c’est une autre histoire).

J’ai toujours été fier d’être français. Mais aujourd’hui, comment ne pas baisser la tête? Comment ne pas avoir honte de véhiculer de telles valeurs, dans le simple fait de détenir un passeport français?

J’espère donc aujourd’hui, pour ne plus avoir à avoir honte de mon pays en 2012, que cette décision politique marque le début du déclin, aux yeux de l’électorat français, de l’actuel président de la République.

Habituellement, j’aime garder mes opinions politiques pour moi, et je ne pense pas que ce blog soit la meilleure tribune qui soit. Mais il me fallait réagir, essayer de faire quelque chose, même si cela est bien sûr dérisoire.

Publicités
    • Solène
    • 18 septembre 2010

    T’imagines pas comme je suis d’accord avec toi..
    Fais gaffe, un ou deux articles comme ça, et le CCRASS te kidnappe! 😉

    • Ninès
    • 21 septembre 2010

    Ce n’est pas une question de CCRASS dont il est question ici. Toute personne avec un tant soit peu d’humanité et avec en tête une histoire pas si lointaine ne peut que bondir devant les propos et les actes d’un homme censé représenter notre pays.
    C’est un problème qui touche au non-respect, à la discrimination et à la persécution d’une minorité, ceci ne pouvant être que dénoncer, non seulement par le CCRASS mais par tout citoyen, français, être humain qui se respecte et respecte les autres.

    • Roxane
    • 25 septembre 2010

    je n’ai rien à ajouter, il est vrai que cela fait froid dans le dos.. Sous un prétexte de « franchise » (est ce le bon mot?), de volonté d’exprimer les soucis des « français ordinaires » qui en ont plus que marre de cette « population » (ah bon ?), on assiste à des propos odieux, sous couvert de décomplexion de la parole politique. …
    je suis contente de voir que tout roule pour toi 🙂

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :